Confiance

Elle est définie comme un sentiment de sécurité permettant l’engagement dans l’action malgré le manque d’information.
Elle est un pari sur la loyauté et la fiabilité de l’autre. La loyauté fait référence aux valeurs qui sont censées protéger notre vulnérabilité et fournir une garantie contre les risque de trahison (honneteté, intégrité, sincérité, etc.)
La fiabilité fait référence aux actions et aux compétences. Lorsque je fais confiance je considère que la personne est capable de résoudre les problèmes et je peux m’appuyer dessus.
Au regard des compétences, la confiance est également un pari sur l’adéquation et la pertinence des prestations de l’autre, à mes attentes.

La confiance est :

  • Pratique : Elle n’est pas liée aux croyances métaphysiques ou à la foi mais aux actions et se développe dans les pratiques quotidiennes de chacun.
  • Constructible est exige du temps : Si elle est liée aux actions, elle ne se décrète pas, et se commande encore moins. Il faut du temps pour qu’elle se construise et des actions dans lesquelles elle se vérifie.
  • A deux niveaux : Un niveau de confiance minimal qui est nécessaire et qui existe avant l’engagement dans les actions avec autrui que j’appelle la confiance a priori qui est construite sur la base des informations disponibles dans un cadre institutionnel et fournies par les acteurs. Un niveau de confiance supérieur issu des engagements communs que j’appelle la confiance consolidée ou la confiance a posteriori qui est étayé par les faits et construit sur la base d’expériences communes.
  • Globale mais pas totale : La confiance « globale » est sommative, c’est-à-dire, qu’on peut globalement faire confiance à une personne même si sur certains aspects ceci n’est pas vraie. Elle est réfléchie, et basée sur des éléments factuels.

La « confiance totale » est une confiance absolue qui induit une sorte d’aveuglement. De la sorte elle contient dans un danger de perte de soi. Elle n’est pas réfléchie, et se base sur des dimensions affectives et psychologiques en termes d’identification. Elle est forcément trahie un jour ou l’autre parce que les hommes ne sont pas parfaits !