Formation

1) APAD développe deux types de prestations de formation :

– des actions construites sur mesure pour ses clients

un catalogue d’une vingtaine d’actions.

Voir les Formations

– Les actions sur mesure

Dans ce cas de figure, APAD co-construit avec son client une action et/ou un dispositif de formation en réponse à ses besoins spécifiques.

APAD co-développe ses projets de formation selon une démarche rigoureuse, visant à optimiser la mise en œuvre des compétences en situation de travail.

Le développement des compétences

– Les actions « catalogue »

La plupart de ces actions ont été co-développées avec des clients d’APAD et diffusées auprès d’entreprises, privées ou publiques.

A la demande, APAD peut les organiser en interne ou à l’extérieur de l’entreprise.

Dans tous les cas, APAD s’assure de leur adaptation au contexte spécifique de chaque client et peut aménager leur contenu en ce sens.

2) Des contenus aux fondements rigoureux

APAD se donne pour règle de ne diffuser que des contenus (approches, méthodes, outils…) reposant sur des bases théoriques éprouvées, issus des recherches les plus récentes, puisés aux meilleures sources, respectueux des personnes.

Dans le cadre de nos propres recherches, nous développons également :

– des contenus propres : le « Profil du manager-leader à l’ère de la complexité » ou encore : « les 10 accélérateurs de la confiance », par exemple

– des outils spécifiques : le « Quotient de la confiance organisationnelle » par exemple

3) Une pédagogie visant autonomie et responsabilisation, dans une ambiance ludique

  • Nos formations sont construites sur l’agentivité des apprenants (« Human agency »), c’est-à-dire leur capacité à être eux-mêmes les acteurs de leur apprentissage.

Elles privilégient quatre éléments :

– le rapport à l’expérience vécue de chacun

– la confrontation des points de vue

– la coopération créative entre apprenants : à travers la méthodologie du co-développement par exemple

– la capacité à se projeter dans une (des) situation(s) future(s) : sous l’angle de l’engagement, de la motivation, du savoir-faire, de la stratégie.

  • L’animateur intervient fréquemment « en posture de coach », de manière à favoriser/provoquer la prise d ’autonomie des apprenants
  • La démarche pédagogique privilégie :

– systématiquement, la mise en action des apprenants : autodiagnostics, mises en situation, travaux en binômes, en trinômes, en sous-groupes, cas, jeux de rôles, co-coaching, etc.

– chaque fois que possible, une forme ludique. Par exemple : énigmes à résoudre, mise en concurrence d’équipes autour de la construction d’un objet, bourse d’idées, jeux de stratégie, techniques créatives, etc.